Le Rocher est tombé à l’eau

Stéphane Ruffier amer de cette descente en Ligue 2

La fin d’une lente agonie

L’AS Monaco en Ligue 2 ! Pas possible ! Et pourtant si, car il ne suffit pas d’être un grand nom du football français sur le papier pour rester en Ligue 1. C’est chaque semaine qu’il faut faire valoir son statut. La défaite de Monaco est une surprise sans en être une, car depuis le début de la saison l’ASM filait déjà un mauvais coton. En début Novembre, le club de la principauté enregistrait 1 victoire en 11 matchs de championnat.

En fait çà ne fait pas 7 mois que l’AS Monaco a commencé à perdre des couleurs mais depuis 6 ans. Monaco a cessé d’être un grand de France sur le terrain, témoins ces derniers classements depuis la saison 05-06 (10e, 9e, 12e, 11e, 8e). Ces 6 dernières saisons ont vu le départ de Didier Deschamps ont été dramatiques à tous les niveaux pour l’ASM, sur le terrain mais aussi chez les dirigeants où on se livrait à des luttes intestines sans merci. Michel Pastor et Jérôme De Bontin n’y ont pas survécu. Franzi a du souci à se faire…Dans le même intervalle de temps on a assisté à 6 changements d’entraineurs et des grands noms du club comme Jean Luc Ettori ont été expédié sans pitié.

Cette incessante instabilité a fini par avoir raison de l’ASM.

Et maintenant ?

A partir de maintenant l’ASM perd de sa superbe. Car ses revenus l’année prochaine seront moins conséquents et ce n’est pas le petit public du Stade Louis II qui va soulager les caisses. Alors il va falloir lâcher du lest pour alléger la masse salariale et revenir à la recette qui a fait les heures de gloire de l’ASM : son centre de formation, d’où sont sorti les Thuram, Trézéguet, Emmanuel Petit ou encore un certain Thierry Henry.

L’ASM aurait bien voulu garder ses meilleurs éléments tels, Ruffier, Park, Nkoulou, Haruna mais il est évident que ceux-ci quitteront vite ce Titanic quand ils entendront les chants de belles sirènes françaises et étrangères.

d9362bfd62210ca10caf47198c5efea3VVVVVVVVVVVVVVVV