Monthly Archives: novembre 2010

FC Barcelone – Real Madrid : 5-0

Les buts : Xavi 10’, Pedro18’, Villa 55’, 58’, Jeffren 90+1’ pour le FC Barcelone
Mourinho et ses hommes ont passé une sale soirée. Le Barcelonais ont atomisé le Real 5-0 au Camp Nou, au terme d’un match qu’ils ont parfaitement maîtrisé.

Dès le début du match ce sont les Barcelonais qui prennent les choses en main. Les madrilènes s’évertuent à bien défendre et à surveiller les ballons en profondeurs. Mais ils encaissent quand même un premier but de Xavi 10’. La démonstration continue et on s’aperçoit de plus en plus qu’un monde sépare les deux équipes. Cette impression est confirmée à la 18ème minute quand Pedro porte la marque à 2-0. C. Ronaldo ne parvient pas à faire la différence et se rend coupable d’un geste d’humeur sur Guardiola. Ce n’est qu’à la demi-heure de jeu que les madrilènes se montrent menaçants. Mais en quelques minutes le Barçà reprend son écrasante domination. Cette domination se poursuit en seconde période et les madrilènes passent un sale 1er quart d’heure en concédant beaucoup d’occasions et en encaissant 2 but de Villa (54’, 57’)

Pour le plaisir
4-0, le score est déjà très lourd. Les barcelonais fort de cette large avance font tourner le ballon et régalent les spectateurs. Le match vire à la corrida, des « Olé » descendent des tribunes car les barcelonais font courir les hommes de Mourinho qui ont un mal fou attraper le ballon. Et pire encore ils le perdent face aux pressings des attaquants barcelonais. Xavi, Iniesta et Messi montrent l’étendue de leur maitrise technique et font le spectacle, ce qui a le don d’énerver Xabi Alonso et Khedira. Bojan manque d’inscrire le cinquième par 2 fois.

Une fin de match mouvementée
Le jeune Jeffren se rappellera de cette soirée toute sa vie. Entré à la place de Pedro, il inscrit le 5ème but (90’+1) sur une passe en retrait de Bojan. 5-0 c’est trop pour des madrilènes et Ramos pète les plombs en tentant un attentat sur Messi, en jetant à terre Puyol et en bousculant Xavi, rien que çà. Il sera logiquement expulsé et le match termine en bagarre. Le calme revenu l’arbitre s’empresse de siffler la fin du calvaire des Madrilènes.

Les tops : Xavi, Iniesta et Busquets, par leur maitrise technique, ont rendu fous les milieux de terrain madrilènes, Messi n’a pas marqué mais à été très dangereux adressant 2 passes décisives dans la rencontre. La défense barcelonaise a été intraitable.

Les flops : Les milieux de terrain du Real (Xabi Alonso, Khedira Özil) ont beaucoup couru derrière le ballon et ont été médiocres lorsqu’ils le possédaient. Benzema n’a pratiquement pas existé dans ce match. C. Ronaldo a été le moins mauvais de son équipe, mais a été mauvais quand même. Casillas n’a pas réussi à limiter les dégâts en encaissant 5 buts, mais il n’a pas été aidé par sa défense qui était complètement à la rue.
Pour revoir le match Barça Real dans son intégralité, suivez notre partenaire FCB-Vidéos >>

Voici venu l’an III du BLOGaL.

Un an de plus et de nouvelles ambitions. Ce blog reste tourné vers l’analyse mais maintenant ouvert à de nouvelles plumes, recrutées parmi les meilleures que l’on peut lire sur la toile, pour l’alimenter.

Ses fidèles visiteurs retrouveront les développements du BLOGaL sur son thème de prédilection : l’Equipe de France de football, dans ses pages « Sport Football« . Comme eux, vous y trouverez aussi des articles sur les clubs, sur la Ligue 1 ou la Ligue des Champions, et sur l’indice de l’UEFA et ses conséquences.

Une nouvelle section du BLOGaL est concernée à la mobilité électrique : l’environnement, les transports et en particulier les voitures électriques. Voici la ligne éditoriale de cette partie : nous voulons utiliser le BLOGaL comme un forum d’échange entre les meilleurs experts dans leurs domaines autour du marché émergent que représente aujourd’hui la mobilité électrique. Ainsi nous souhaitons lire dans ces colonnes les contributions, en anglais et / ou en français, de spécialistes de ce marché (en France / en Europe / dans le Monde).

N’hésitez plus, devenez vous aussi un fidèle du BLOGaL : abonnez vous à la newsletter, laissez des commentaires sur les articles qui vous « parlent », publiez un lien vers le BLOGaL sur votre blog …

@lx et toute l’équipe de la Rédaction du BLOGaL

Le classico Messi – Ronaldo ?

On en oublierait presque les équipes qui jouent ce soir. Non, quand même pas.
Ce soir, le classico tant attendu par tout un peuple, ou deux devrions nous dire. Madrid, la capitale, se déplace chez son rival de toujours, la catalane Barcelone, enclavée en Espagne.
Tout a déjà été dit sur ce classico. L’an dernier, une chaine espagnole a quand même réussi à tenir 24 heures d’antennes sur ce seul sujet.
Et cette année, deux hommes (finalement comme les années précédentes), sont en forme, très en forme, et rêvent de briller pour ce match si important.
Il s’agit bien évidement de Lionel Messi et de Cristiano Ronaldo.
Une petite vidéo pour en savoir plus.. 38 buts buts, que du bonheur !

Arsenal – Tottenham : 2-3

Les buts : Nasri 9’, Chamakh 27’ pour Arsenal ; Bale 50’, Van der Vaart 67’, Kaboul 86’

Les Gunners ont laissé filer 3 points face à un adversaire qu’ils semblaient maîtriser.

C’est toujours un rendez-vous très attendu par les fans des Spurs et des Gunners : le derby du Nord de Londres. Et celui-ci à tenu toutes ses promesses.Voici donc le résumé Arsenal Tottenham

Bien que Tottenham progresse d’années en années, Arsenal demeure le favori. En début de match, cela s’est rapidement vu. Les Gunners font tourner le ballon et maîtrisent des Spurs trop tendres au milieu de terrain. Nasri, de plus en plus remuant, ne tarde pas à ouvrir le score en trompant la vigilance d’Assou Ekoto et en remportant son duel face à Gomez (9’). Tottenham ne voit pas le jour et construit mal ses actions. Les Gunners à l’aise dans tous les compartiments du jeu montrent leur technique à leurs voisins et doublent la mise par Chamakh (27’). Les imprécisions de Van der Vaart et de ses compères de l’attaque n’inquiètent pas une défense des Gunners intransigeante. Bien que les hommes d’Arsène Wenger laissent venir leurs adversaires, on ne les sent pas inquiétés.

Trop simple ce match ! C’est ce que semble se dire les Gunners tant ils jouent trop facile. Une saute de concentration de Sagna est de suite sanctionnée par la réduction du score de Bale (50’). Modric commence à se réveiller et manque d’égaliser sur une frappe puissante (56’). Les duels au milieu de terrain sont plus intenses et les Spurs commencent à gêner de plus en plus les Gunners. A la suite d’une main de Chamakh dans sa surface, sur un coup franc, Tottenham obtient un pénalty que Van Der Vaart transforme (67’). Les joueurs d’Arsenal essaient de reprendre l’avantage mais buttent sur un adversaire plus coriace qu’en début de match, et c’est sur une tête de Kaboul qu’ils encaissent un troisième but (86’), coup de massue terrible dont ils ne s’en remettront pas.

Les tops : Nasri a livré un bon match, Sagna aussi. Bale est monté en puissance au fil du match pour terminer la rencontre en trombe. Kaboul et Gallas se sont bien remis d’un début de rencontre très délicat.

Les flops : La nonchalance de Fabregas et l’attitude des Gunners qui ont joué trop facile. Pavlyuchenko a été quasi invisible.

Jérémy Mathieu au FC Valence pense aux bleus

Jérémy Mathieu, nouvel recrue du FC Valence s’était engagé avec le club Che pour 3 saisons. Courtisé par Bordeaux, le PSG, l’AS Rome ou encore le Genoa, le gaucher toulousain a choisi l’Espagne.
Et le moins que l’on puisse dire c’est que ses débuts sont plus que prometteurs. Blessé à la cheville, il est tenu écarté des terrains plus de quatre mois. Difficile pour un joueur professionnel qui ne se voit évidement que sur le terrain. Mais à force de travail, celui que l’on surnomme Robocop, commence à retrouver des sensation. Ce, grâce à un énorme travail de préparation durant l’été.
Depuis quelques matchs, tout va bien pour Jérémy qui enchaine les matchs et regagne sa place de titulaire.
Pourtant ce nouveau défis à l’étranger, n’est pas suffisant. En fond de toile.. les bleus.
Et oui, la sélection nationale fait rêver. Et le fait de voir Laurent Blanc de ratisser, presque large pour se bâtir un groupe de qualité a donné des idées eu Mathieu. Toute ma vie, j’ai pensé aux Bleus… Mais plus que cela, il a travaillé pour. Incroyable ascension quand on repense au jeune qui débutait à Sochaux, maintenant cadre au FC Valence côtoyant de grands joueurs comme Joaquin, ou la sensation Ever Banega qui attire tous les regards européens.
Sous les feux des projecteurs, même indirect, Jérémy Mathieu doit encore travailler dur, car le poste de millieu défensif est bien fourni en équipe de france… difficile d’entrevoir alors une sélection

France – Angleterre

Mercredi soir, à Wembley, l’Angleterre accueille l’équipe de France pour un match amical de prestige. L’occasion pour Laurent Blanc et Fabio Capello de tester leurs équipes contre un adversaire de taille.

Côté Equipe de France
Laurent Blanc jouera ce mercredi son 6ème match avec l’équipe de France contre les anglais. Son premier match en tant qu’entraîneur.
Les bleus devraient connaître un nouveau capitaine pour cette rencontre. Après Philippe Mexès, Florent Malouda et Alou Diarra, c’est donc un autre joueur qui devrait porter ce brassard.
C’est donc un réel match test pour ces français que l’on attendait tant contre une équipe de son standing.
Mais même les plus jeunes comme Adil Ramy ne se démontent pas: et reste positif « C’est le moment de travailler et de prouver à tout le monde que l’équipe de France est repartie sur de bonnes bases.
Car il est vrai que la France de Blanc n’a pas vraiment convaincu jusque là, face en plus à des adversaires quand même un ton au dessous du gratin européen et mondial.

Côté Anglais
Le sélectionneur italien des Three Lions, a décidé d’opter pour la carte jeune puisque Kieran Gibbs, Chris Smalling, Jordan Henderson, Jack Wilshere, Andrew Carroll et Jay Bothroyd sont convoqués pour la première fois.

Résumé Auxerre – Saint-Etienne : 2-0

Auxerre en demi grâce à un Pedretti de gala

Auxerre en demi grâce à un Pedretti de galaLes buts : Pedretti 16’, Dudka 49’

L’AJA s’est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue en respectant sa légendaire tradition du contre.
En première période, l’AJA ne déroge pas à sa tradition. En effet, les hommes de Jean Fernandez laissent le ballon aux verts pour mieux les contrer. Les joueurs de Galthié montrent de suite leurs embarras, et ne savent pas quoi faire du ballon, butant sur un milieu de terrain de l’AJA bien organisé. Et c’est les auxerrois qui ouvrent le score. En effet, Pedretti transforme un pénalty à la 16ème minute suite à une main de Marchal. Par la suite les verts se montrent de plus en plus dangereux. Sako touche la barre à la (18’) et envoie un tir puissant que détourne Riou (26’). Mais les foréziens s’exposent aux contres du remuant Sammaritano et d’un Contout qui fait parler sa puissance. A là mi-temps c’est Auxerre qui a l’avantage.

En deuxième période les auxerrois reculent à tel point que l’on semble plus proche du 1-1 que du 2-0. Et pourtant ce sont bien les hommes de Jean Fernandez qui doublent la mise sur un pénalty de Dudka (49’). Néanmoins, les stéphanois ne se découragent pas pour autant, bien conscients que les auxerrois sont émoussés par un calendrier compliqué, depuis 3 semaines. Mais à la deuxième moitié de la seconde période, les verts semblent usés physiquement et mentalement. Seul Sako surnage dans cet effectif. Auxerre respire enfin et place des contres très rapides grâce à la vitesse d’Oliech, mais le score restera à 2-0. Les joureurs d’Auxerre continuent sur leur belle lancée et c’est leur 6ème match sans défaite.

Les tops : Bakary Sako a été de loin le meilleur joueur sur la pelouse. Pedretti aussi a réalisé un bon match bien qu’il n’a pas été trop gêné par ses adversaires. Coulibaly a été maître dans sa surface tandis qu’Oliech et Contout ont fait parler leurs puissances devant. Riou a été sérieux et appliqué.

Les flops : Rivière a été assez maladroit, tandis que Nery a été la victime préférée de d’Oliech.

7c19b89c87f8b392c38b43240929ce2c((((((((((((((((((((((((((((((