Monthly Archives: août 2010

Bilan du mercato: ligue 1

Chaque année, le mercato captive. Cette été, il a été des plus calmes. Pas ou peu de grands mouvements. Et comme à son habitude, le mercato français est des plus calme. Nous ne parlerons pas des impôts, des droits à l’image, et de la Direction Nationale de Contrôle de Gestion (DNCGB) qui réduise terriblement le champ d’action des clubs en matière de recrutement.
Il faut donc vendre pour acheter, voilà la formule magique.
Commençons par les Girondins de Bordeaux, qui, malgré quelques timides arrivées va avoir du mal à faire oublier le triple départ de Chamack / Gourcuff / Cavenaghi. Le club reste optimiste, mais la descente aux enfer n’est pas loin. Les rats n’ont ils pas quitté le navire?
Lyon s’est donc vu renforcé de Gourcuff, mais aussi de Briand et tout récement de Diakaté. Côté départs, on note Govou, Bodmer, Piquionne, mensah, clerc boumsong… bref, du lourd. On se demande ainsi si l’OL aura un effectif suffisant pour assumer son parcourt en ligue 1 mais aussi en ligue des champions.
A Marseille, gros dégraissage aussi puisque Bonnart, Niang, Koné, Morientes, Ben Arfa, Samassa, Bocaly etc… Pour les recrues, on notera les belles signatures de André Pierre Gignac, Loic Remy, Cesar Azpilicueta, et le retour en force d’Ayew. La question reste entière quant à la réelle motivation d’aller plus loin en ligue des champions. Le sort a été clément avec les marseillais puisqu’ils héritent d’un groupe homogène, dans lequel les marseillais peuvent prétendre à la seconde place. Mais quand on est champions et que l’on vise plus haut, ce recrutement fait preuve de peu d’ambition. (remlacement, poste pour poste.. c’est tout, aucun ajout supplémentaire !)
Paris maintenant. Peu de changments dans la capitale. Rothen revient, Bodmer arrive. Voilà pour le big four français.
Alors, certes le mercato ferme ses portes ce soir à minuit, mais franchement, les clubs français ne nous auront pas fait réver… non, vraiment pas !

Gourcuff, la bonne affaire pour Lyon ?

Cette année, le marché des transferts a été des plus calmes, lon et inintéressant pour certain. Les stars du ballon ronds se sont fait discraites. Ibrahimovic, Fabregas et autre.. aucun de ces acteurs majeurs du football n’a enflammé l’europe. En France, c’est avec une certaine lassitude que les mercatos se ressemblent. L’an dernier, même si les deux stars du Fc Porto, qui enchainent les buts et les passes décisives s’engageaient avec les deux Olympiques, rien de transcendants.
Cette année, on prend les mêmes…
C’est à Lyon que justement un dernier arrivant vient de signer. « L’Olympique Lyonnais annonce la signature d’un accord avec les Girondins de Bordeaux sur les modalités du transfert de l’international français Yoann GOURCUFF qui signera un contrat de longue durée avec l’OL après avoir passé une visite médicale à Lyon. (…) Les conditions de cette transaction ont été négociées sur la base de la clause libératoire dont bénéficiait le joueur et qui est échue au 31 juillet dernier avec un montant forfaitaire de 22 M€ réglé en 3 échéances d’ici au 31 décembre 2012 et un montant complémentaire d’un maximum de 4,5 M€ conditionné à une éventuelle cession du joueur par l’Olympique Lyonnais. »
Bien cher pour un joueur qui finalement reste sur une saison plus que décevante. Non seulement, le joueur a été blessé, mais il n’a jamais réussi à revenir à son niveau, même en bleu (bon, on peut lui accorder des circonstances atténuantes…). L’olympique Lyonnais a t-il eu le flaire de ces années précédentes pour mettre beaucoup d’argent sur le simple potentiel du joueur ? Ou faut il voir là un acte plus désespéré qu’autre chose, simplement redonner un peu d’espoir à des gones bien tristes. Car ce n’est pas jimmy Briand qui a fait rêvé les supporters jusqu’ici.
Gourcuff, aura t-il les épaules de s’imposer enfin comme un vrai leader dans une équipe capable d’aller plus loin en league des champions ?

Gignac peut-il quitter Toulouse ?

Il ne reste plus que 15 jours pour que le mercato d’été prenne fin. Et c’est souvent pendant cette période de transferts, une fois que les premiers matchs de football ont livrés leur résultats que les équipes se voient modifiées. Comment ne pas engager un nouvel attaquant quand le notre vient de se blesser ?
C’est un peu ce qu’est en train de vivre André-Pierre Gignac. Présenti pour quitter le TFC depuis le début du mercato, le pensionaire de la garonne pourrait rester une saison de plus.
Toulouse qui reste sur 2 victoires en championnat a malheureusement perdu son attaquant Xavier Pentecôte qui sera écarté des terrains pendant six mois. Aussi, le retour de blessure de Gignac (il souffrait de la cheville) est une bénédiction pour le club de Casanova.
On le voit avec les autres clubs de ligue 1, c’est plus que difficile de trouver un attaquand à prix raisonable. Aussi, à moins de surcoté Gignac, qui revient de blessure, et ainsi de le vendre à bon prix, pas sûr que les pitchounes voudront vendre celui qui a fait les beaux jours du tfc il y a 2 ans.

Ben Arfa à l’OM, faute de mieux ?

L’entraineur de l’Olympique de Marseille, Didier Deschamps est en quête de liquidités. Un départ de joueurs pourrait accélérer tout le recrutement marseillais. Car, ce n’est un secret pour personne, l’OM de retrouve à réaliser des comptes d’apothicaires pour rester financièrement viable.
Ainsi donc, pour recruter il faut vendre ! Alors, les Diarra et cie attendront un peu.
Un des éléments qui pourrait accélérer les choses est Hatem Ben Arfa. «Ce soir, je suis encore Marseillais. Après, on verra». Résignés à le voir partir, les dirigeants ne se demandent plus que quand.
Pourtant, les clubs intéressés par le jeune prodige marseillais sont nombreux à être intéressés (Newcastle, Parme, Hoffenheim, Werder Brême, Galatasaray …). Mais il n’ont pas l’air d’emballer le principal intéressé. Ils n’ont pas l’air non plus décidés à passer à la caisse.
« Prendre des joueurs en prêt avec une option d’achat trop élevée n’a pas de sens parce que nos supporters s’habituent à voir évoluer un joueur qui n’est plus là l’année suivante. Et pour le moment, l’option d’achat est trop élevée », a ainsi annoncé le président de Parmes
Alors, l’éclosion de Ben Arfa à l’étranger, ok… mais où ?

fecac103afa3ff861cc447f2e29ae96366666666666666666666666666666666