Category: liga

Le monde du football au chevet d’Abidal

Barcelone/Glasgow Rangers- C1

A la 22ème minute du match FC Barcelone – Getafe, les socios Barcelonais ont réalisé une standing ovation pour le n°22 du Barçà, Eric Abidal. Bel hommage pour un joueur talentueux qui a beaucoup oeuvré pour le Barçà et qui vient de traverser une période assez difficile.

Mardi dernier, à 21H49, la terrible nouvelle est tombée sur le site web du FC Barcelone. Elle concernait la détection d’une tumeur au foie chez Abidal. Bénigne ou maligne il fallait attendre l’opération pour en vérifier la gravité. Selon un communiqué, l’opération s’est bien déroulée et Abidal va mieux. Cependant des examens complémentaires restent à réaliser pour évaluer s’il y a un risque de récidive ou pas.

«Je ne pensais pas que les gens m’aimaient autant»

Ce sont les mots d’Eric Abidal après avoir pris connaissance des hommages du monde du Football à son égard. Que ce soit en paroles ou écrit sur des T-Shirts ce sont sans doute des propos qui sont allés droit au cœur du natif de Saint-Genis Laval. Ainsi, Benzema et Laurent Blanc, pour ne citer qu’eux, ont envoyé des messages de soutient au Français, tandis que des T-Shirts en son honneur ont été revêtus lors de Lyon – Réal Madrid et d’Espanyol Barcelone – Almeria. Les monégasques ont utilisé le même procédé pour rendre hommage à Abidal qui a évolué sur le Rocher, lors de la période allant de 2000 à 2002.

Un palmarès assez fourni

Malgré des débuts difficiles à l’AS Monaco, 9 ans plus tard Eric Abidal, 32 ans, n’a plus grand-chose à prouver. De Lille à Barcelone, en passant par Lyon, il a toujours été un joueur exemplaire et très professionnel. Il a remporté des trophées majeurs dont 5 championnats (3 avec l’OL et 2 avec le FC Barcelone), 1 Ligue des Champions et 1 Coupe du Monde des Clubs. Abidal en est à 14 trophées remportés en club pour l’instant, cependant, au niveau international, il n’a pas eu l’occasion de gagner un titre avec les Bleus, malgré ces 52 sélections.

Un des piliers du Barçà

Le français souffre d’une comparaison un peu injuste avec son homologue de droite, le très offensif Dani Alves, forcément plus en vue. Mais Abidal se trouve complémentaire à Alves du fait de son sens de l’anticipation et de son travail de couverture qui a une importance vu le jeu très offensif de son équipe. Défenseur centrale de formation, il est aussi utilisé à ce poste en cas d’absence de Puyol et de Piqué. Son jeu est réputé sobre, imprégné de puissance et de vitesse.

On ne peut souhaiter à Abidal qu’un bon rétablissement. Un des messages de soutient qui sonnent aussi comme une reconnaissance de son talent.

Le FC Barcelone affole les compteurs

Xavi, véritable métronome du FC Barcelone

Avis aux amateurs et aussi aux professionnels… ! Le Barçà est l’équipe à ne pas affronter cette saison. Avec un effectif de haute qualité, dont 3 finalistes de l’édition du Ballon d’Or 2010, le FC Barcelone repousse les limites de la technique footballistique. Ce qui donne forcément lieu à des statistiques et à des performances hors normes.

Des stats à donner le vertige

3-0. C’est sur ce score que le FC Barcelone a disposé de l’Athlético Madrid. D’ailleurs les madrilènes semblaient KO et bien intimidés après le 3ème but. Car le Barçà est intimidant. Le club a récemment dépassé la barre des 100 buts inscrits cette saison, toutes compétitions confondues, et ne compte pas s’arrêter là. Injouable cette saison, le FC Barcelone collectionne les matchs avec des possessions de balle supérieures à 70%. Avec une moyenne de 3.18 buts marqués par matchs, et une défense qui n’a encaissé que 11 buts on comprend pourquoi le FC Barcelone reste sur une impressionnante série de 16 victoires d’affilées en Liga. D’ailleurs après la victoire face à l’Atlético hier soir, l’équipe à battu le record du nombre de victoires d’affilées en Liga du Réal de Di Stefano, qui date de la saison 1960-61.

Une équipe bien en place tactiquement

On a beaucoup parlé du Barçà sur le plan offensif avec Messi, Xavi, Iniesta mais il faut aussi souligner l’aspect tactique et défensif de cette équipe. Le Barçà pratique un jeu en mouvement grâce auquel le porteur du ballon se retrouve souvent avec plusieurs solutions. C’est aussi un pressing permanent pour étouffer l’adversaire après une perte de balle. Si toutefois l’adversaire arrive à se dégager Busquets et le quatuor défensif Piqué – Puyol –Abidal – Alves couvrent très bien Xavi et Iniesta. Et c’est ce travail défensif qui a un impact sur la possession de balle mais aussi sur le mental des adversaires qui se sentent asphyxiés. Et un adversaire qui a le mental en berne devient une proie facile pour les hommes de Guardiola.

Arsène Wenger et ses joueurs ont bien du souci à se faire, ce Barçà est une vraie machine à gagner que personne n’arrive à stopper, même pas l’entraineur de l’année 2010, Mourinho…

Le Real pourra compter sur le retour de Kaka

Face a Getafe, le Real Madrid pourra compter sur Kaka

Hier soir, c’était la reprise de la Liga. Si le FC Barcelone a bien repris (2-1 face à Levante), tout comme le FC Séville (1-0 face à Osasuna Pampelune) et FC Valence (2-1 face à l’Espanyol Barcelone), c’est bien le Real Madrid que l’on attend ce soir.
Comme toujours Madrid possède un effectif pléthorique, avec peut être quelques uns des meilleurs joueurs de la planète. Pourtant, on attend plus du Real.
Second à 5 points et un match en retard, les madrilènes n’ont d’autre choix que de gagner ce soir, face à Getafe (ici pour suivre le match Getafe Real Madrid).
Et la nouvelle année commence avec des déclarations d’un José Mourinho très loquace, comme à son habitude.
Il pourra compter sur Benzema en forme en ce moment: « Il est bien. Chacun a ses caractéristiques comme joueur, mais moi je pense que c’est un moment positif pour lui ». Benzema travail, apporte plus de soin et d’efforts à l’entrainement, il en est récompensé. Lui même avoue « Si, à un moment, j’ai moins joué, c’est parce que je ne faisais pas l’effort suffisant pour le mériter. Aujourd’hui, je fais ces efforts et c’est pour ça que je joue »
Outre Benzema, la rentrée signe le grand retour de Kaka. le brésilien blessé pendant près de 6 mois peut tout de même apporter toute sa classe, celle là même qui lui a quand même valu un ballon d’or.
Le portugais ajoute sur le joueur: « Devant Getafe, Kaká ne sera pas titulaire, il peut nous donner quinze ou vingt minutes. C’est un professionnel fantastique, qui a fait un travail incroyable et avec un coach personnel qui a été avec lui et toujours très près de lui. Maintenant qu’il revient c’est le moment de tous les féliciter »
L’intéressé est en effet plus qu’heureux de fouler à nouveau le gazon: “Je suis très heureux . Après une longue période , je suis de retour avec mon équipe pour le match de lundi.”
Un optimisme débordant qu’il ne faut plus que concrétiser sur le terrain.

FC Barcelone – Real Madrid : 5-0

Les buts : Xavi 10’, Pedro18’, Villa 55’, 58’, Jeffren 90+1’ pour le FC Barcelone
Mourinho et ses hommes ont passé une sale soirée. Le Barcelonais ont atomisé le Real 5-0 au Camp Nou, au terme d’un match qu’ils ont parfaitement maîtrisé.

Dès le début du match ce sont les Barcelonais qui prennent les choses en main. Les madrilènes s’évertuent à bien défendre et à surveiller les ballons en profondeurs. Mais ils encaissent quand même un premier but de Xavi 10’. La démonstration continue et on s’aperçoit de plus en plus qu’un monde sépare les deux équipes. Cette impression est confirmée à la 18ème minute quand Pedro porte la marque à 2-0. C. Ronaldo ne parvient pas à faire la différence et se rend coupable d’un geste d’humeur sur Guardiola. Ce n’est qu’à la demi-heure de jeu que les madrilènes se montrent menaçants. Mais en quelques minutes le Barçà reprend son écrasante domination. Cette domination se poursuit en seconde période et les madrilènes passent un sale 1er quart d’heure en concédant beaucoup d’occasions et en encaissant 2 but de Villa (54’, 57’)

Pour le plaisir
4-0, le score est déjà très lourd. Les barcelonais fort de cette large avance font tourner le ballon et régalent les spectateurs. Le match vire à la corrida, des « Olé » descendent des tribunes car les barcelonais font courir les hommes de Mourinho qui ont un mal fou attraper le ballon. Et pire encore ils le perdent face aux pressings des attaquants barcelonais. Xavi, Iniesta et Messi montrent l’étendue de leur maitrise technique et font le spectacle, ce qui a le don d’énerver Xabi Alonso et Khedira. Bojan manque d’inscrire le cinquième par 2 fois.

Une fin de match mouvementée
Le jeune Jeffren se rappellera de cette soirée toute sa vie. Entré à la place de Pedro, il inscrit le 5ème but (90’+1) sur une passe en retrait de Bojan. 5-0 c’est trop pour des madrilènes et Ramos pète les plombs en tentant un attentat sur Messi, en jetant à terre Puyol et en bousculant Xavi, rien que çà. Il sera logiquement expulsé et le match termine en bagarre. Le calme revenu l’arbitre s’empresse de siffler la fin du calvaire des Madrilènes.

Les tops : Xavi, Iniesta et Busquets, par leur maitrise technique, ont rendu fous les milieux de terrain madrilènes, Messi n’a pas marqué mais à été très dangereux adressant 2 passes décisives dans la rencontre. La défense barcelonaise a été intraitable.

Les flops : Les milieux de terrain du Real (Xabi Alonso, Khedira Özil) ont beaucoup couru derrière le ballon et ont été médiocres lorsqu’ils le possédaient. Benzema n’a pratiquement pas existé dans ce match. C. Ronaldo a été le moins mauvais de son équipe, mais a été mauvais quand même. Casillas n’a pas réussi à limiter les dégâts en encaissant 5 buts, mais il n’a pas été aidé par sa défense qui était complètement à la rue.
Pour revoir le match Barça Real dans son intégralité, suivez notre partenaire FCB-Vidéos >>

Le classico Messi – Ronaldo ?

On en oublierait presque les équipes qui jouent ce soir. Non, quand même pas.
Ce soir, le classico tant attendu par tout un peuple, ou deux devrions nous dire. Madrid, la capitale, se déplace chez son rival de toujours, la catalane Barcelone, enclavée en Espagne.
Tout a déjà été dit sur ce classico. L’an dernier, une chaine espagnole a quand même réussi à tenir 24 heures d’antennes sur ce seul sujet.
Et cette année, deux hommes (finalement comme les années précédentes), sont en forme, très en forme, et rêvent de briller pour ce match si important.
Il s’agit bien évidement de Lionel Messi et de Cristiano Ronaldo.
Une petite vidéo pour en savoir plus.. 38 buts buts, que du bonheur !

Jérémy Mathieu au FC Valence pense aux bleus

Jérémy Mathieu, nouvel recrue du FC Valence s’était engagé avec le club Che pour 3 saisons. Courtisé par Bordeaux, le PSG, l’AS Rome ou encore le Genoa, le gaucher toulousain a choisi l’Espagne.
Et le moins que l’on puisse dire c’est que ses débuts sont plus que prometteurs. Blessé à la cheville, il est tenu écarté des terrains plus de quatre mois. Difficile pour un joueur professionnel qui ne se voit évidement que sur le terrain. Mais à force de travail, celui que l’on surnomme Robocop, commence à retrouver des sensation. Ce, grâce à un énorme travail de préparation durant l’été.
Depuis quelques matchs, tout va bien pour Jérémy qui enchaine les matchs et regagne sa place de titulaire.
Pourtant ce nouveau défis à l’étranger, n’est pas suffisant. En fond de toile.. les bleus.
Et oui, la sélection nationale fait rêver. Et le fait de voir Laurent Blanc de ratisser, presque large pour se bâtir un groupe de qualité a donné des idées eu Mathieu. Toute ma vie, j’ai pensé aux Bleus… Mais plus que cela, il a travaillé pour. Incroyable ascension quand on repense au jeune qui débutait à Sochaux, maintenant cadre au FC Valence côtoyant de grands joueurs comme Joaquin, ou la sensation Ever Banega qui attire tous les regards européens.
Sous les feux des projecteurs, même indirect, Jérémy Mathieu doit encore travailler dur, car le poste de millieu défensif est bien fourni en équipe de france… difficile d’entrevoir alors une sélection

Messi toujours plus légendaire

Messi stratosphériqueMardi 14 septembre 2010, Lionel Messi rentre un peu plus dans l’histoire du FC Barcelone en devenant le meilleur buteur du club en Ligue des Champions, lors d’un match où il a réalisé un doublé et a délivré 1 passe décisive. Retour sur ses faits d’armes en Ligue des Champions.
 
Un soir de Février 2006 lors du match Chelsea-Barcelone, on assiste à la naissance d’une star. En effet, Lionel Messi fait voir bien des misères à Del Horno et à ses compères de la défense. Il marquera un but lors de cet exercice et sera Champion d’Europe avec le Barçà.
 
Lors de la saison 2006/07 il a l’occasion de disputer 5 matchs en Ligue des Champions mais ne marque qu’un but. Cette exercice est à oublier pour les Barcelonais qui se font éliminer en 1/8ème de finale par Liverpool.
 
En revanche lors de l’exercice suivant il explose, mais voit son compteur s’arrêter à 6 buts à cause d’une blessure en 1/8ème et malgré une énorme prestation contre MU en demi-finale retour à Old Trafford.
 
Tout au long de la version 08/09 de la Ligue des Champions, il réalise des grandes prestations et porte littéralement son équipe vers le sommet de l’Europe, en marquant 9 buts en 12 matchs et en donnant 5 passes décisives.
 
L’année dernière il a maintenu la cadence en inscrivant 8 buts en 11 matchs. Mais le FC Barcelone s’est écrasé littéralement sur le mur Intériste de Mourinho en demi-finale.
 
La Champions League 10/11 commence bien pour l’Argentin. Et on se demande jusqu’où ira-t-il quand on sait qu’il n’a que 23 ans.
 
 
 
 

2186548ae03944825803d6bc74da7cb5iiiiiiiiiiiiiiiii