Résumé Auxerre – Saint-Etienne : 2-0

Auxerre en demi grâce à un Pedretti de gala

Auxerre en demi grâce à un Pedretti de galaLes buts : Pedretti 16’, Dudka 49’

L’AJA s’est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue en respectant sa légendaire tradition du contre.
En première période, l’AJA ne déroge pas à sa tradition. En effet, les hommes de Jean Fernandez laissent le ballon aux verts pour mieux les contrer. Les joueurs de Galthié montrent de suite leurs embarras, et ne savent pas quoi faire du ballon, butant sur un milieu de terrain de l’AJA bien organisé. Et c’est les auxerrois qui ouvrent le score. En effet, Pedretti transforme un pénalty à la 16ème minute suite à une main de Marchal. Par la suite les verts se montrent de plus en plus dangereux. Sako touche la barre à la (18’) et envoie un tir puissant que détourne Riou (26’). Mais les foréziens s’exposent aux contres du remuant Sammaritano et d’un Contout qui fait parler sa puissance. A là mi-temps c’est Auxerre qui a l’avantage.

En deuxième période les auxerrois reculent à tel point que l’on semble plus proche du 1-1 que du 2-0. Et pourtant ce sont bien les hommes de Jean Fernandez qui doublent la mise sur un pénalty de Dudka (49’). Néanmoins, les stéphanois ne se découragent pas pour autant, bien conscients que les auxerrois sont émoussés par un calendrier compliqué, depuis 3 semaines. Mais à la deuxième moitié de la seconde période, les verts semblent usés physiquement et mentalement. Seul Sako surnage dans cet effectif. Auxerre respire enfin et place des contres très rapides grâce à la vitesse d’Oliech, mais le score restera à 2-0. Les joureurs d’Auxerre continuent sur leur belle lancée et c’est leur 6ème match sans défaite.

Les tops : Bakary Sako a été de loin le meilleur joueur sur la pelouse. Pedretti aussi a réalisé un bon match bien qu’il n’a pas été trop gêné par ses adversaires. Coulibaly a été maître dans sa surface tandis qu’Oliech et Contout ont fait parler leurs puissances devant. Riou a été sérieux et appliqué.

Les flops : Rivière a été assez maladroit, tandis que Nery a été la victime préférée de d’Oliech.

906e187557327d69d04061053b138136PPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPPP