Daily Archives: 21/02/2011

Crawley ne s’est pas noyé

C'est bien une tête de Brown qui donne la victoire à Manchester United

Old Trafford était bondé pour cette rencontre et pourtant l’adversaire du soir, le Crawley FC n’avait rien d’un géant. Il ressemblait plutôt à un petit poucet face à l’ogre insatiable qu’est Manchester United. Mais ces joueurs de Crawley étaient venus surtout pour prendre du plaisir car c’était aussi un rêve pour eux que de jouer un grand d’Europe dans son antre.
Résumé du match Manchester Crawley >>

Quelle sauce ?Le Crawley FC évolue en conférence national (D5) et évidemment n’a pas l’habitude d’affronter un adversaire d’un tel calibre. D’autant plus que le sort du tirage s’est acharné sur l’équipe du West Sussex qui devait jouer à Old Trafford. Alors tout le monde se demandait à quelle sauce allait être mangés ces amateurs.

Les premières minutes défilent et il y a comme un problème, surtout pour les Mancuniens qui semblent tomber sur un os. Visiblement très gênés et surpris par la résistance adverse, à l’image de leurs milieux excentrés Obertant et Bebe, les Mancuniens peinent à se créer des occasions mais finissent par ouvrir la marque à la 28ème minute par Brown. On se dit que les hommes d’Alex Ferguson vont dérouler et que les joueurs de Crawley vont s’écrouler… hé ben non ! Avec beaucoup de volonté et de solidarité les Red Devils de Crawley opposent une belle résistance.

Le petit poussait
Mieux, en seconde période Manchester United ne se crée pas une seule grosse occasion et subit la loi des amateurs. Ferguson n’est pas rassuré et fait tout de même rentrer Rooney pour corser l’addition mais il ne fait pas une bonne entrée et n’est pas une aide pour Hernandez (Chicharito). Les excellents Mills et Torres et leurs coéquipiers dominent en fin de match et touchent la transversale dans les dernières secondes du match (90+4’)

Les Red Devils du Crawley FC n’ont pas à rougir contrairement à leurs adversaires. Ils ont fait un match plus qu’honorable et cela restera un souvenir inoubliable pour la bande à Steve Evans, un entraîneur au caractère bien trempé.

bd9cf4480c07708847e3faf339b6804711111