Tag: Tottenham

le Real Madrid s’est ouvert la voie des 1/2 finales

Emmanuel Adebayor royal avec le Real Madrid

Les buts : Adebayor 4’, 57, Di Maria 72’, C. Ronaldo 87’ pour le Réal Madrid
Résumé du match Real Madrid Tottenham >>

Tottenham se rend au Santiago Bernabeu pour réaliser l’exploit ou essayer de limiter la casse avant le match retour à domicile. Le Réal de Madrid dispute son 1er ¼ de finale depuis 7 ans et ne compte pas s’arrêter à ce stade de la compétition.

Les Spurs limitent la casse

Pour les Londoniens la soirée commence bien mal. Dominés dès l’entame du match ils encaissent un premier but par une tête d’Adebayor (4’). Et comme un malheur n’arrive jamais seul, ils perdent un élément par l’expulsion de Peter Crouch (15’). Dans un match où la nervosité et les mauvais coups règnent l’arbitre, M. Brych, se montre sévère et distribue les cartons. Les Madrilènes dominent largement les débats et Adebayor est à un cheveu du doublé (32’). Cependant lui et ses coéquipiers commencent à être inquiétés par les rushs rapides de Garrett Bale alors que de l’autre côté du terrain c’est plutôt Marcelo qui inquiète les Spurs. La mi-temps se termine à 1-0.

Les Spurs à la casse

C. Ronaldo semble connaître un manque de réussite et sa frappe qui frôle le montant à 49ème minute en est le symbole. Peu après, son coéquipier Adebayor enfonce le clou à la 57ème minute, sur un service de l’excellent Marcelo. A 2-0 les hommes de Mourinho commencent à s’amuser avec le ballon. Arrogance ou libération ? Toujours est-il que leur jeu s’illumine et permet à Adebayor de mettre à contribution le talent de Gomez le portier des Spurs (66’). Talent qui ne servira à rien lorsque Di maria décide de retirer la toile d’araignée dans sa lucarne par un splendide tir croisé de 20 m (72’). Après de multiples bombardements sur la cage de Gomez, C. Ronaldo clos la marque par une reprise de volée (87’).

Les Londoniens, tout de noir vêtus, ont passé une bien triste soirée. Avec ce 4-0 la qualification est devenue mission impossible. Le Réal Madrid se dirige tout droit vers les demi-finales où ils affronteront le vainqueur de la double confrontation entre le Shakhtar Donetsk et le FC Barcelone…

2010, la folle année de Tottenham

Tottenham peut se féliciter d'avoir recruté Van der Vaart

Le Tottenham Hotspurs FC, domicilié à White Hart Lane (Nord de Londres), a connu beaucoup de déceptions lors des années 2000. Mais 2010 a été une année bénie pour les hommes d’Harry Redknapp. Retour sur les dates clés de cette année qui restera l’une des plus belles pour ce club.

2010 commence difficilement pour Tottenham. Bien que les Spurs ont la Ligue des Champions en ligne de mire ils subissent la loi de Liverpool à Anfield (2-0). Mais loin de se découragés ils continuent de réaliser des matchs sérieux et réalisent une excellente fin d’hiver 2010 où ils enchainent les victoires.

14 Avril 2010 : 34ème journée de Premier League. C’est le jour du Derby contre l’éternel rival, Arsenal. Les Spurs, 4ème, battent enfin des Gunners (2-1) qu’ils n’avaient pas battus depuis 11 ans. Ils ne progressent pas au classement mais commencent à faire trembler les gros et surtout Liverpool, 7ème, qui voit la Ligue des Champions s’éloigner.

17 Avril 2010 : 3 jours après une victoire historique sur leur voisin d’Arsenal, Tottenham se paie un autre de ses voisins de Londres, Chelsea (2-1), premier du classement à l’époque et futur vainqueur du Championnat. Garrett Bale se montre décisif comme face à Arsenal.

5 Mai 2010 : Match décisif au City of Manchester Stadium. Tottenham et Manchester City doivent rattraper un match de la 29ème journée qu’ils n’avaient pu disputer. Après ce match il ne reste plus qu’une journée à disputer. Tottenham (4ème avec 67 points) joue donc sa place en Ligue des Champions face à Manchester City (5ème 66 points). Tottenham s’impose en fin de match grâce à un but de Peter Crouch à la 82ème et met Manchester City à 4 points ce qui signifie une qualification assurée pour les barrages de la Ligue des Champions.

25 Août 2010 : Match de barrages retour face au Young Boys de Berne. Les Spurs ont limité la casse à l’aller en perdant 3-2 après avoir été menés 3-0. Au match retour les joueurs de Tottenham font un match sérieux, corrigent les Suisses 4-0 et se qualifie pour la Ligue des Champions.

31 Août 2010 : Rafael Van der Vaart débarque à Tottenham et constitue un renfort de poids face à une saison qui s’annonce chargée.

2 Novembre 2010 : Tottenham réalise un bon début de saison en Premier League et joue sa Ligue des Champions à fond. Ce soir-là ils affrontent le tenant du titre de la compétition, l’Inter de Milan, dans une enceinte de White Hart Lane en ébullition. Face aux Intéristes, les Spurs réalisent une grande prestation et l’Europe fait connaissance avec Garrett Bale, auteur d’un match de très haut niveau dans lequel il réalise 2 passes décisives.

24 Novembre 2010 : En battant le Werder de Brême 3-0, Tottenham se qualifie pour les huitèmes de finale de la Ligue des Champions dès la 5ème journée.

7 Décembre 2010 : Tottenham termine premier de la poule A devant l’Inter avec la meilleure attaque de la phase de poule à égalité avec Arsenal (18 buts) !

On ne sait pas comment sera 2011 pour Tottenham, toujours est il que 2010 a vraiment été une superbe année pour les hommes de Harry Redknapp et pour leur fantastique public.

Arsenal – Tottenham : 2-3

Les buts : Nasri 9’, Chamakh 27’ pour Arsenal ; Bale 50’, Van der Vaart 67’, Kaboul 86’

Les Gunners ont laissé filer 3 points face à un adversaire qu’ils semblaient maîtriser.

C’est toujours un rendez-vous très attendu par les fans des Spurs et des Gunners : le derby du Nord de Londres. Et celui-ci à tenu toutes ses promesses.Voici donc le résumé Arsenal Tottenham

Bien que Tottenham progresse d’années en années, Arsenal demeure le favori. En début de match, cela s’est rapidement vu. Les Gunners font tourner le ballon et maîtrisent des Spurs trop tendres au milieu de terrain. Nasri, de plus en plus remuant, ne tarde pas à ouvrir le score en trompant la vigilance d’Assou Ekoto et en remportant son duel face à Gomez (9’). Tottenham ne voit pas le jour et construit mal ses actions. Les Gunners à l’aise dans tous les compartiments du jeu montrent leur technique à leurs voisins et doublent la mise par Chamakh (27’). Les imprécisions de Van der Vaart et de ses compères de l’attaque n’inquiètent pas une défense des Gunners intransigeante. Bien que les hommes d’Arsène Wenger laissent venir leurs adversaires, on ne les sent pas inquiétés.

Trop simple ce match ! C’est ce que semble se dire les Gunners tant ils jouent trop facile. Une saute de concentration de Sagna est de suite sanctionnée par la réduction du score de Bale (50’). Modric commence à se réveiller et manque d’égaliser sur une frappe puissante (56’). Les duels au milieu de terrain sont plus intenses et les Spurs commencent à gêner de plus en plus les Gunners. A la suite d’une main de Chamakh dans sa surface, sur un coup franc, Tottenham obtient un pénalty que Van Der Vaart transforme (67’). Les joueurs d’Arsenal essaient de reprendre l’avantage mais buttent sur un adversaire plus coriace qu’en début de match, et c’est sur une tête de Kaboul qu’ils encaissent un troisième but (86’), coup de massue terrible dont ils ne s’en remettront pas.

Les tops : Nasri a livré un bon match, Sagna aussi. Bale est monté en puissance au fil du match pour terminer la rencontre en trombe. Kaboul et Gallas se sont bien remis d’un début de rencontre très délicat.

Les flops : La nonchalance de Fabregas et l’attitude des Gunners qui ont joué trop facile. Pavlyuchenko a été quasi invisible.

542012931cc6fbd831d7d93ba844bf93%%%%%%%