Category: ligue 1

Lille OSC (8ème) – OM ( 7ème)

LOSC : Les lillois ont perdu leur invincibilité à Gerland (3-1) et se sont un peu consolés face au Levski Sofia (1-0). Mais à domicile ils restent difficiles à manœuvrer. Sur les 10 derniers matchs les lillois ont toujours inscrit au moins un but, et sont assez dangereux. Défensivement on a du mal à rendre une copie propre même lors des victoires. A noter que Lille est, avec Caen, l’équipe qui fait le plus de matchs nuls (5 nuls). Tulio de Melo est toujours absent et Pierre Alain Frau est venu le rejoindre à l’infirmerie.

OM : Les marseillais ont remporté 2 petites victoires contre Nancy (1-0) et Zilina (1-0). Petites victoires tant bien au niveau comptable qu’au niveau qualité. L’attaque marseillaise s’est éteinte ces derniers temps et André-Pierre Gignac y est sans doute pour quelque chose bien qu’il fasse des prestations honnêtes. La défense, elle, semble de plus en plus résistante. Hilton et J. Ayew seront absents.

Les lillois et Moussa Sow sont assez dangereux et peuvent faire mal à une équipe marseillaise qui ne pratique pas un football de qualité ces temps-ci.

Pronostic : Victoire de Lille (+ de 2.5 buts dans le match)
Lille Olympique de Marseille en direct ici >>

Toulouse (4ème) – PSG (7ème)

Le TFC marque le pas depuis la fin Août. Le club sort d’une cinglante défaite à Rennes (3-1) et n’a pas connu la victoire depuis le 28 Août. L’attaque s’essouffle et la défense commence à se disloquer. Ce match à domicile est donc l’occasion de renouer avec la victoire. Il faudra cependant faire sans Pelé, Santander, (entorse du genou gauche), Didot (reprise), Cetto (suspendu), M’Bengue (cuisse), Pentecôte (genou), Larsen (reprise) et Congre (suspendu).

Le PSG, face à Nice, n’a pas réussi à tromper la vigilance d’Ospina (0-0). L’équipe reste sur 6 matchs sans défaite toutes compétitions confondues, et sans encaisser de buts ! Et tant mieux puisque l’attaque n’est pas flamboyante. Le PSG est donc solide à domicile comme à l’extérieur. Kombouaré devra se passer des services de Ceara, Maurice et de Makélélé. Bodmer, lui, est de retour.

Toulouse a beaucoup d’absents et aura affaire à une équipe parisienne très solide capable de poser des difficultés à l’adversaire même quand elle joue à l’extérieur.

Pronostic : Match nul (- de 2.5 buts dans le match).
Match Toulouse Psg en direct >>

Le Derby du Nord

Le LOSC et le Racing Club de Lens s’affrontent samedi 11 Septembre à 21 :00 lors de la 5ème journée de Ligue 1. Ce match constitue un grand classique appelé : le Derby du Nord (Lens Lille en direct). Présentation historico-géographique et socioculturel d’un derby qui passionne tout une région.
Séparées par une quarantaine de kilomètres seulement Lens (Pas de Calais) et Lille (Nord) ne font pourtant pas parties du même département, mais sont dans la même région (Nord-Pas-de-Calais).
Si le RC Lens attire plutôt des supporters venus de toute la région Nord Pas de Calais et même de Picardie les supporters du LOSC sont la plupart du temps issus de la métropole Lilloise.

Au niveau historique le LOSC a un léger avantage sur son voisin lensois. En 106 confrontations toutes compétitions confondues, les Lillois se sont imposés 40 fois contre 34 victoires du RCL et 32 nuls.

Il existe aussi des différences socioculturelles entre ces deux villes. Lens qui était au 19ème siècle une ville d’ouvriers mineurs a connu, depuis le déclin du charbon, une forte chute démographique. Lille de son côté, beaucoup plus développée, a un passé historique très royale et bourgeois. Cela constitue un sujet de raillerie de la part des supporter lillois qui n’hésitent pas à sortir les vieux clichés sur les difficultés économiques de la région lensoise. Cependant les lensois font valoir qu’au niveau ambiance ils surpassent de loin leur voisins « bourges » de Lille qu’ils accusent d’être « froids ».
Sportivement une forte rivalité demeure entre le LOSC et le RC Lens. Statistiquement les deux équipes se valent et c’est la suprématie régionale qui est toujours remis en cause. Cependant cette rivalité conduit rarement à des débordements entre supporter des deux clans.

Une chose est sûre, il y aura une belle ambiance au Stade Bollaert de Lens et de l’engagement physique sur la pelouse !

Bilan du mercato: ligue 1

Chaque année, le mercato captive. Cette été, il a été des plus calmes. Pas ou peu de grands mouvements. Et comme à son habitude, le mercato français est des plus calme. Nous ne parlerons pas des impôts, des droits à l’image, et de la Direction Nationale de Contrôle de Gestion (DNCGB) qui réduise terriblement le champ d’action des clubs en matière de recrutement.
Il faut donc vendre pour acheter, voilà la formule magique.
Commençons par les Girondins de Bordeaux, qui, malgré quelques timides arrivées va avoir du mal à faire oublier le triple départ de Chamack / Gourcuff / Cavenaghi. Le club reste optimiste, mais la descente aux enfer n’est pas loin. Les rats n’ont ils pas quitté le navire?
Lyon s’est donc vu renforcé de Gourcuff, mais aussi de Briand et tout récement de Diakaté. Côté départs, on note Govou, Bodmer, Piquionne, mensah, clerc boumsong… bref, du lourd. On se demande ainsi si l’OL aura un effectif suffisant pour assumer son parcourt en ligue 1 mais aussi en ligue des champions.
A Marseille, gros dégraissage aussi puisque Bonnart, Niang, Koné, Morientes, Ben Arfa, Samassa, Bocaly etc… Pour les recrues, on notera les belles signatures de André Pierre Gignac, Loic Remy, Cesar Azpilicueta, et le retour en force d’Ayew. La question reste entière quant à la réelle motivation d’aller plus loin en ligue des champions. Le sort a été clément avec les marseillais puisqu’ils héritent d’un groupe homogène, dans lequel les marseillais peuvent prétendre à la seconde place. Mais quand on est champions et que l’on vise plus haut, ce recrutement fait preuve de peu d’ambition. (remlacement, poste pour poste.. c’est tout, aucun ajout supplémentaire !)
Paris maintenant. Peu de changments dans la capitale. Rothen revient, Bodmer arrive. Voilà pour le big four français.
Alors, certes le mercato ferme ses portes ce soir à minuit, mais franchement, les clubs français ne nous auront pas fait réver… non, vraiment pas !

Gourcuff, la bonne affaire pour Lyon ?

Cette année, le marché des transferts a été des plus calmes, lon et inintéressant pour certain. Les stars du ballon ronds se sont fait discraites. Ibrahimovic, Fabregas et autre.. aucun de ces acteurs majeurs du football n’a enflammé l’europe. En France, c’est avec une certaine lassitude que les mercatos se ressemblent. L’an dernier, même si les deux stars du Fc Porto, qui enchainent les buts et les passes décisives s’engageaient avec les deux Olympiques, rien de transcendants.
Cette année, on prend les mêmes…
C’est à Lyon que justement un dernier arrivant vient de signer. « L’Olympique Lyonnais annonce la signature d’un accord avec les Girondins de Bordeaux sur les modalités du transfert de l’international français Yoann GOURCUFF qui signera un contrat de longue durée avec l’OL après avoir passé une visite médicale à Lyon. (…) Les conditions de cette transaction ont été négociées sur la base de la clause libératoire dont bénéficiait le joueur et qui est échue au 31 juillet dernier avec un montant forfaitaire de 22 M€ réglé en 3 échéances d’ici au 31 décembre 2012 et un montant complémentaire d’un maximum de 4,5 M€ conditionné à une éventuelle cession du joueur par l’Olympique Lyonnais. »
Bien cher pour un joueur qui finalement reste sur une saison plus que décevante. Non seulement, le joueur a été blessé, mais il n’a jamais réussi à revenir à son niveau, même en bleu (bon, on peut lui accorder des circonstances atténuantes…). L’olympique Lyonnais a t-il eu le flaire de ces années précédentes pour mettre beaucoup d’argent sur le simple potentiel du joueur ? Ou faut il voir là un acte plus désespéré qu’autre chose, simplement redonner un peu d’espoir à des gones bien tristes. Car ce n’est pas jimmy Briand qui a fait rêvé les supporters jusqu’ici.
Gourcuff, aura t-il les épaules de s’imposer enfin comme un vrai leader dans une équipe capable d’aller plus loin en league des champions ?

Gignac peut-il quitter Toulouse ?

Il ne reste plus que 15 jours pour que le mercato d’été prenne fin. Et c’est souvent pendant cette période de transferts, une fois que les premiers matchs de football ont livrés leur résultats que les équipes se voient modifiées. Comment ne pas engager un nouvel attaquant quand le notre vient de se blesser ?
C’est un peu ce qu’est en train de vivre André-Pierre Gignac. Présenti pour quitter le TFC depuis le début du mercato, le pensionaire de la garonne pourrait rester une saison de plus.
Toulouse qui reste sur 2 victoires en championnat a malheureusement perdu son attaquant Xavier Pentecôte qui sera écarté des terrains pendant six mois. Aussi, le retour de blessure de Gignac (il souffrait de la cheville) est une bénédiction pour le club de Casanova.
On le voit avec les autres clubs de ligue 1, c’est plus que difficile de trouver un attaquand à prix raisonable. Aussi, à moins de surcoté Gignac, qui revient de blessure, et ainsi de le vendre à bon prix, pas sûr que les pitchounes voudront vendre celui qui a fait les beaux jours du tfc il y a 2 ans.

Ben Arfa à l’OM, faute de mieux ?

L’entraineur de l’Olympique de Marseille, Didier Deschamps est en quête de liquidités. Un départ de joueurs pourrait accélérer tout le recrutement marseillais. Car, ce n’est un secret pour personne, l’OM de retrouve à réaliser des comptes d’apothicaires pour rester financièrement viable.
Ainsi donc, pour recruter il faut vendre ! Alors, les Diarra et cie attendront un peu.
Un des éléments qui pourrait accélérer les choses est Hatem Ben Arfa. «Ce soir, je suis encore Marseillais. Après, on verra». Résignés à le voir partir, les dirigeants ne se demandent plus que quand.
Pourtant, les clubs intéressés par le jeune prodige marseillais sont nombreux à être intéressés (Newcastle, Parme, Hoffenheim, Werder Brême, Galatasaray …). Mais il n’ont pas l’air d’emballer le principal intéressé. Ils n’ont pas l’air non plus décidés à passer à la caisse.
« Prendre des joueurs en prêt avec une option d’achat trop élevée n’a pas de sens parce que nos supporters s’habituent à voir évoluer un joueur qui n’est plus là l’année suivante. Et pour le moment, l’option d’achat est trop élevée », a ainsi annoncé le président de Parmes
Alors, l’éclosion de Ben Arfa à l’étranger, ok… mais où ?

Bordeaux toujours leader

Cela n’a rien d’un résultat de football surprenant, mais hier,  Bordeaux a gagné son match contre un frileux Grenoble. Alors certes, l’adversaire ne côtoie pas le haut du classement de ligue 1 puisque bon derniers, mais ce match avait tout pour être un match piège. Car Grenoble n’avait rien à perdre, puisqu’à coup sûr relégués en ligue 2 s’ils continuent sur cette voie là. Et c’est emmenés par un Daniel Luboja lumineux que Grenoble ouvrait la marque sur une superbe lucarne de l’ancien marseillais Battles. Si l’on ajoute la transversale et une ou deux actions bien dangereuse, Bordeaux pouvait être content de n’être menés que d’un but à la pause. Mais voilà, le collectif Bordelais est fort, très fort même. Aussi les hommes de Laurent Blanc savent garder leur calme et construire leur victoire. 3 buts en seconde mi temps, un football direct et léché… le stade des alpes ne pouvait qu’applaudir le champion en titre.  Cette sérénité a de quoi décontenancer les futurs adversaires de Bordeaux qui avancent d’un pas ferme vers un nouveau titre.

Le mercato hivernal commence

Le foot est un éternel recommencement. Des matchs de foot, des résultats de foot, des joueurs qui changent sans cesse de club. C’est ça le foot. Et l’on est en plein dans cette période.. le mercato. Tant attendu par les amoureux du ballons ronds mais aussi par les club pour modifier, affiner leur effectif.
Alors quelles surprises attendent nos clubs préférés.

L’olympique Lyonnais devrait, en plus du retour de Mathieu Bodmer en défense, pouvoir compter sur l’arrivée d’un défenseur central, voir milieu défensif.
Paris compte sur les retours de Hoarau et Kezman.. . Mais doit-on encore parler du serbe ?
Les Girondins de Bordeaux est l’équipe dans l’hexagone qui  devrait voire son effectif  le moins chamboulé, puisque seul Marouane Chamack était amené à bouger, et ce ne sera pas avant l’été.

Une revue des clubs en Europe sera faite plus tard.

Vers la fin de l’hégémonie de l’OL ?

Chamack le sauveur de Bordeaux hier soirHier soir, les amateurs du ballon ronds étaient devant leur télé pour regarder LE match en direct du we. Le choc entre Lyon et Bordeaux, les deux prétendants au titre cette année. Lyon en léger retrait cette année devait tout faire pour l’emporter et recoller au peloton de tête avant la trève. Il devait. Mais voilà, il en a été tout autrement.
On se dirigeait vers un bien pauvre 0-0, suite à un match sans réelles occasions, coupé par les nombreuses fautes commises. Mais c’est sans compter le réalisme des bordelais à l’image d’un Marouane Chamack toujours aussi disponible, combatif et collectif, l’attaquant girondin est toujours aussi précieux dans le schéma de Laurent Blanc.
Bordeaux prend ainsi le large sur son adversaire du jour avec 8 points et compte 4points d’avance sur la surprise Montpellier (qui commence à ne plus en être une), qui a toujours un match en retard.

Côté lyonnais, on ne tombe surtout pas dans un alarmisme peu commun c’est vrai dans la capitale des gones. D’ailleurs Jean Michel Aulas revenait à la fin du match: « Les joueurs ont besoin de confiance, le club de sérénité. Ce ne sont pas les remarques dans les médias ou quelques déclarations de supporters malheureux qui peuvent faire changer les choses. Claude est un excellent entraîneur. Evidemment il n’y aura aucune adaptation de l’organisation avant la fin de la saison. Je suis là pour montrer aux joueurs qu’il n’y a pas de panique. Il n’y a pas de problème de joueurs entre eux, pas de problème entre les joueurs et le coach, pas de problème entre le coach et le président. « 

1b299b5b6c3e56aa535b1ad5d51df255aaaaaaa