Category: Football français en direct

Résumé Auxerre – Saint-Etienne : 2-0

Auxerre en demi grâce à un Pedretti de gala

Auxerre en demi grâce à un Pedretti de galaLes buts : Pedretti 16’, Dudka 49’

L’AJA s’est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue en respectant sa légendaire tradition du contre.
En première période, l’AJA ne déroge pas à sa tradition. En effet, les hommes de Jean Fernandez laissent le ballon aux verts pour mieux les contrer. Les joueurs de Galthié montrent de suite leurs embarras, et ne savent pas quoi faire du ballon, butant sur un milieu de terrain de l’AJA bien organisé. Et c’est les auxerrois qui ouvrent le score. En effet, Pedretti transforme un pénalty à la 16ème minute suite à une main de Marchal. Par la suite les verts se montrent de plus en plus dangereux. Sako touche la barre à la (18’) et envoie un tir puissant que détourne Riou (26’). Mais les foréziens s’exposent aux contres du remuant Sammaritano et d’un Contout qui fait parler sa puissance. A là mi-temps c’est Auxerre qui a l’avantage.

En deuxième période les auxerrois reculent à tel point que l’on semble plus proche du 1-1 que du 2-0. Et pourtant ce sont bien les hommes de Jean Fernandez qui doublent la mise sur un pénalty de Dudka (49’). Néanmoins, les stéphanois ne se découragent pas pour autant, bien conscients que les auxerrois sont émoussés par un calendrier compliqué, depuis 3 semaines. Mais à la deuxième moitié de la seconde période, les verts semblent usés physiquement et mentalement. Seul Sako surnage dans cet effectif. Auxerre respire enfin et place des contres très rapides grâce à la vitesse d’Oliech, mais le score restera à 2-0. Les joureurs d’Auxerre continuent sur leur belle lancée et c’est leur 6ème match sans défaite.

Les tops : Bakary Sako a été de loin le meilleur joueur sur la pelouse. Pedretti aussi a réalisé un bon match bien qu’il n’a pas été trop gêné par ses adversaires. Coulibaly a été maître dans sa surface tandis qu’Oliech et Contout ont fait parler leurs puissances devant. Riou a été sérieux et appliqué.

Les flops : Rivière a été assez maladroit, tandis que Nery a été la victime préférée de d’Oliech.

Toulouse (5ème) – Lens (19ème)

Bergougnoux marquera t-il contre Lens ?

Bergougnoux marquera t-il contre Lens ? Toulouse a renoué avec l’efficacité depuis samedi dernier avec une belle victoire à Sochaux (1-3). De quoi redonner confiance a une équipe dont l’attaque était en panne. D’autant que le retour de la charnière Cetto-Congré fait du bien à la défense. Une victoire, permettrait de rester au contact des leaders. Cependant il faudra faire sans M’Bengue, Pentecôte, Larsen, Pelé, Perrier Doumbe et Tafer qui seront absents.
Lens a remporté une victoire difficile à Bollaert face à Nice (1-0), en ouvrant la marque en toute fin de rencontre par Jemaa. C’est le symbole d’une équipe de bas de tableau qui n’est à l’aise ni à domicile, ni à l’extérieur. Et c’est aussi le symbole d’une attaque peu inspirée ces dernières semaines (1 but sur les 5 derniers matchs). Demont et Samba Sow seront absent. Kovacevic et Marcos Ramos sont incertains. En revanche Hermach, Chelle et Yahia sont de retour dans l’effectif.

Ce match risque clairement de tourner à l’avantage des toulousains qui retrouvent des couleurs, les lensois ne sont pas à l’aise à l’extérieur et l’absence de Demont ne peut être que préjudiciable à cette équipe.

Pronostic : Victoire de Toulouse (- de 2.5 buts dans le match)
Pour suivre le match Toulouse – Lens en direct

Marseille – Rennes, qui sera leader ?

Les résultats du week-end n’ont pas vraiment été favorables aux « grosses » écuries. Lyon a arraché le match nul contre la lanterne rouge Arles-Avignon, Bordeaux a perdu, Paris a perdu contre Auxerre dans un match où l’on y croyait côté PSG.. La ligue 1 n’est plus ce qu’elle était. Et plus les journées passent, et plus l’on se demande quand les favoris vont se réveiller.
Le classement actuel n’est autre que Stade Rennais, Marseille, Saint-Etienne, Brest et Toulouse. Ce classement a de quoi dérouter quand même.
Alors, il y a quand même Marseille qui revient, plutôt fort. Car les deux derniers matchs, contre Nancy puis Zilina avaient été difficiles pour les joueurs de Didier Deschamp. Certes, victorieux, les marseillais ne faisaient quand même pas l’unanimité. Une circulation de balle bien lente, pour une équipe réputée pour sa vitesse. Et bien, ce we, nous avons vu en seconde période contre les lillois, une nette amélioration du jeu olympien. Un jeu porté sur l’avant, des milieux qui prennent l’initiative à l’image de Valbuena qui décidément devient de plus en plus indispensable à l’OM. Et puis, deux éléments qui se détachent: Steve Mandanda, sans qui l’OM n’aurait jamais pu tenir ce résultat tant le portier marseillais a été grand hier. Et puis Loïc Remy qui monte en puissance au fil des matchs. Premier doublet pour le marseillais, et une efficacité retrouvée. Ne manque plus que Gignac pour parfaire cette attaque .
Ce prochain match Marseille Rennes en direct dès Samedi semble donc à l’avantage des marseillais qui prennent de plus en plus confiance et conscience de leur potentiel.
Car petit coup d’arrêt du côté de la Bretagne. Mené en toute fin de première période par le MHSC, Rennes a couru derrière le score toute la seconde mi temps sans vraiment se montrer dangereux. Pas vraiment habitués à être menés au score, les joueurs Antonetti Frédéric doivent faire preuve plus de rigueur et d’application. C’est à ce prix là que l’on reste leader du championnat
Et ce match contre Marseille arrive à point nommé pour tester l’équipe bretonne.

Pronostic : Victoire de Marseille(- de 2.5 buts dans le match)

résumé du match Lille Marseille:

Lille OSC (8ème) – OM ( 7ème)

LOSC : Les lillois ont perdu leur invincibilité à Gerland (3-1) et se sont un peu consolés face au Levski Sofia (1-0). Mais à domicile ils restent difficiles à manœuvrer. Sur les 10 derniers matchs les lillois ont toujours inscrit au moins un but, et sont assez dangereux. Défensivement on a du mal à rendre une copie propre même lors des victoires. A noter que Lille est, avec Caen, l’équipe qui fait le plus de matchs nuls (5 nuls). Tulio de Melo est toujours absent et Pierre Alain Frau est venu le rejoindre à l’infirmerie.

OM : Les marseillais ont remporté 2 petites victoires contre Nancy (1-0) et Zilina (1-0). Petites victoires tant bien au niveau comptable qu’au niveau qualité. L’attaque marseillaise s’est éteinte ces derniers temps et André-Pierre Gignac y est sans doute pour quelque chose bien qu’il fasse des prestations honnêtes. La défense, elle, semble de plus en plus résistante. Hilton et J. Ayew seront absents.

Les lillois et Moussa Sow sont assez dangereux et peuvent faire mal à une équipe marseillaise qui ne pratique pas un football de qualité ces temps-ci.

Pronostic : Victoire de Lille (+ de 2.5 buts dans le match)
Lille Olympique de Marseille en direct ici >>

Toulouse (4ème) – PSG (7ème)

Le TFC marque le pas depuis la fin Août. Le club sort d’une cinglante défaite à Rennes (3-1) et n’a pas connu la victoire depuis le 28 Août. L’attaque s’essouffle et la défense commence à se disloquer. Ce match à domicile est donc l’occasion de renouer avec la victoire. Il faudra cependant faire sans Pelé, Santander, (entorse du genou gauche), Didot (reprise), Cetto (suspendu), M’Bengue (cuisse), Pentecôte (genou), Larsen (reprise) et Congre (suspendu).

Le PSG, face à Nice, n’a pas réussi à tromper la vigilance d’Ospina (0-0). L’équipe reste sur 6 matchs sans défaite toutes compétitions confondues, et sans encaisser de buts ! Et tant mieux puisque l’attaque n’est pas flamboyante. Le PSG est donc solide à domicile comme à l’extérieur. Kombouaré devra se passer des services de Ceara, Maurice et de Makélélé. Bodmer, lui, est de retour.

Toulouse a beaucoup d’absents et aura affaire à une équipe parisienne très solide capable de poser des difficultés à l’adversaire même quand elle joue à l’extérieur.

Pronostic : Match nul (- de 2.5 buts dans le match).
Match Toulouse Psg en direct >>

Le Derby du Nord

Le LOSC et le Racing Club de Lens s’affrontent samedi 11 Septembre à 21 :00 lors de la 5ème journée de Ligue 1. Ce match constitue un grand classique appelé : le Derby du Nord (Lens Lille en direct). Présentation historico-géographique et socioculturel d’un derby qui passionne tout une région.
Séparées par une quarantaine de kilomètres seulement Lens (Pas de Calais) et Lille (Nord) ne font pourtant pas parties du même département, mais sont dans la même région (Nord-Pas-de-Calais).
Si le RC Lens attire plutôt des supporters venus de toute la région Nord Pas de Calais et même de Picardie les supporters du LOSC sont la plupart du temps issus de la métropole Lilloise.

Au niveau historique le LOSC a un léger avantage sur son voisin lensois. En 106 confrontations toutes compétitions confondues, les Lillois se sont imposés 40 fois contre 34 victoires du RCL et 32 nuls.

Il existe aussi des différences socioculturelles entre ces deux villes. Lens qui était au 19ème siècle une ville d’ouvriers mineurs a connu, depuis le déclin du charbon, une forte chute démographique. Lille de son côté, beaucoup plus développée, a un passé historique très royale et bourgeois. Cela constitue un sujet de raillerie de la part des supporter lillois qui n’hésitent pas à sortir les vieux clichés sur les difficultés économiques de la région lensoise. Cependant les lensois font valoir qu’au niveau ambiance ils surpassent de loin leur voisins « bourges » de Lille qu’ils accusent d’être « froids ».
Sportivement une forte rivalité demeure entre le LOSC et le RC Lens. Statistiquement les deux équipes se valent et c’est la suprématie régionale qui est toujours remis en cause. Cependant cette rivalité conduit rarement à des débordements entre supporter des deux clans.

Une chose est sûre, il y aura une belle ambiance au Stade Bollaert de Lens et de l’engagement physique sur la pelouse !

Bosnie-Herzégovine – France : Analyse d’avant match

Pour la deuxième journée des éliminatoires de l’Euro 2012, la Bosnie, qui sort d’une victoire facile (3-0) au Luxembourg, accueille une équipe de France qui veut se racheter de sa défaite (0-1) face à la Biélorussie.

L’équipe de France : Le match contre la Biélorussie s’est mal déroulé car en plus de la défaite L. Blanc a perdu Hoarau (épaule), Saha (Mollet) et Rémy (adducteurs) lors de cette rencontre. J. Briand a donc été appelé en renfort. Le chantier est grand puisqu’il va falloir corriger le tir en défense, au niveau de l’animation au milieu et aussi au niveau de l’efficacité en attaque. Benzema sera sans doute titulaire pour ce match.

Le groupe :
Gardiens : Carrasso, Lloris, Mandanda,
Défenseurs : Clichy, Méxès, Rami, Sagna, Sakho, Trémoulinas,
Milieux : Diaby, A.Diarra, L.Diarra, M’Vila, Malouda, Ménez, Valbuena
Attaquants : Benzema, Gameiro, Briand

La sélection Bosniaque : L’attaque a été performante en inscrivant les 3 buts dans les 16 premières minutes du match. Ensuite l’équipe a géré afin de garder des forces pour le match de mardi. Cette équipe a aussi ses défauts certes, mais le contexte de mardi lui sera favorable. En effet elle jouera à domicile, elle est en pleine confiance, et ne craindra pas une équipe de France plus que prenable à l’heure actuelle. Elle possède aussi un trio Dzeko-Ibisevic-Pjanic qui peut faire voir bien des misères à nos Bleus.

Le groupe :
Gardiens : Kenan Hasagic, Asmir Begovic, Ibrahim Sehic
Défenseurs : Mensur Mujdza, Ognjen Vranjes, Safet Nadarevic, Boris Pandza , Emir Spahic, Adnan Mravac, Sanel Jahic, Gordan Bunoza
Milieux : Haris Medunjanin, Miralem Pjanic, Elvir Rahimic, Senijad Ibricic , Zvezdan Misimovic, Senad Lulic, Semir Stillic, Sejad Salihovic
Attaquants : Ermin Zec, Zlatan Muslimovic, Vedad Ibisevic, Edin Dzeko

Match Bosnie France en direct, c’est ici
Pronostic : Nul ou victoire de la Bosnie

Bilan du mercato: ligue 1

Chaque année, le mercato captive. Cette été, il a été des plus calmes. Pas ou peu de grands mouvements. Et comme à son habitude, le mercato français est des plus calme. Nous ne parlerons pas des impôts, des droits à l’image, et de la Direction Nationale de Contrôle de Gestion (DNCGB) qui réduise terriblement le champ d’action des clubs en matière de recrutement.
Il faut donc vendre pour acheter, voilà la formule magique.
Commençons par les Girondins de Bordeaux, qui, malgré quelques timides arrivées va avoir du mal à faire oublier le triple départ de Chamack / Gourcuff / Cavenaghi. Le club reste optimiste, mais la descente aux enfer n’est pas loin. Les rats n’ont ils pas quitté le navire?
Lyon s’est donc vu renforcé de Gourcuff, mais aussi de Briand et tout récement de Diakaté. Côté départs, on note Govou, Bodmer, Piquionne, mensah, clerc boumsong… bref, du lourd. On se demande ainsi si l’OL aura un effectif suffisant pour assumer son parcourt en ligue 1 mais aussi en ligue des champions.
A Marseille, gros dégraissage aussi puisque Bonnart, Niang, Koné, Morientes, Ben Arfa, Samassa, Bocaly etc… Pour les recrues, on notera les belles signatures de André Pierre Gignac, Loic Remy, Cesar Azpilicueta, et le retour en force d’Ayew. La question reste entière quant à la réelle motivation d’aller plus loin en ligue des champions. Le sort a été clément avec les marseillais puisqu’ils héritent d’un groupe homogène, dans lequel les marseillais peuvent prétendre à la seconde place. Mais quand on est champions et que l’on vise plus haut, ce recrutement fait preuve de peu d’ambition. (remlacement, poste pour poste.. c’est tout, aucun ajout supplémentaire !)
Paris maintenant. Peu de changments dans la capitale. Rothen revient, Bodmer arrive. Voilà pour le big four français.
Alors, certes le mercato ferme ses portes ce soir à minuit, mais franchement, les clubs français ne nous auront pas fait réver… non, vraiment pas !

Gourcuff, la bonne affaire pour Lyon ?

Cette année, le marché des transferts a été des plus calmes, lon et inintéressant pour certain. Les stars du ballon ronds se sont fait discraites. Ibrahimovic, Fabregas et autre.. aucun de ces acteurs majeurs du football n’a enflammé l’europe. En France, c’est avec une certaine lassitude que les mercatos se ressemblent. L’an dernier, même si les deux stars du Fc Porto, qui enchainent les buts et les passes décisives s’engageaient avec les deux Olympiques, rien de transcendants.
Cette année, on prend les mêmes…
C’est à Lyon que justement un dernier arrivant vient de signer. « L’Olympique Lyonnais annonce la signature d’un accord avec les Girondins de Bordeaux sur les modalités du transfert de l’international français Yoann GOURCUFF qui signera un contrat de longue durée avec l’OL après avoir passé une visite médicale à Lyon. (…) Les conditions de cette transaction ont été négociées sur la base de la clause libératoire dont bénéficiait le joueur et qui est échue au 31 juillet dernier avec un montant forfaitaire de 22 M€ réglé en 3 échéances d’ici au 31 décembre 2012 et un montant complémentaire d’un maximum de 4,5 M€ conditionné à une éventuelle cession du joueur par l’Olympique Lyonnais. »
Bien cher pour un joueur qui finalement reste sur une saison plus que décevante. Non seulement, le joueur a été blessé, mais il n’a jamais réussi à revenir à son niveau, même en bleu (bon, on peut lui accorder des circonstances atténuantes…). L’olympique Lyonnais a t-il eu le flaire de ces années précédentes pour mettre beaucoup d’argent sur le simple potentiel du joueur ? Ou faut il voir là un acte plus désespéré qu’autre chose, simplement redonner un peu d’espoir à des gones bien tristes. Car ce n’est pas jimmy Briand qui a fait rêvé les supporters jusqu’ici.
Gourcuff, aura t-il les épaules de s’imposer enfin comme un vrai leader dans une équipe capable d’aller plus loin en league des champions ?

Gignac peut-il quitter Toulouse ?

Il ne reste plus que 15 jours pour que le mercato d’été prenne fin. Et c’est souvent pendant cette période de transferts, une fois que les premiers matchs de football ont livrés leur résultats que les équipes se voient modifiées. Comment ne pas engager un nouvel attaquant quand le notre vient de se blesser ?
C’est un peu ce qu’est en train de vivre André-Pierre Gignac. Présenti pour quitter le TFC depuis le début du mercato, le pensionaire de la garonne pourrait rester une saison de plus.
Toulouse qui reste sur 2 victoires en championnat a malheureusement perdu son attaquant Xavier Pentecôte qui sera écarté des terrains pendant six mois. Aussi, le retour de blessure de Gignac (il souffrait de la cheville) est une bénédiction pour le club de Casanova.
On le voit avec les autres clubs de ligue 1, c’est plus que difficile de trouver un attaquand à prix raisonable. Aussi, à moins de surcoté Gignac, qui revient de blessure, et ainsi de le vendre à bon prix, pas sûr que les pitchounes voudront vendre celui qui a fait les beaux jours du tfc il y a 2 ans.

ef7eb32bc599903236770c9be0c172205555555